Alliance BMW, Intel et Mobileye

Commercialisation de la voiture autonome d’ici 2021

BMW, Intel et Mobileye ® ont annoncé une alliance qui a pour objectif la commercialisation de la voiture autonome d’ici 2021.
Face à l’émergence de nouveaux acteurs venus du secteurs des nouvelles technologies tels que Tesla, Google ou Apple, les acteurs historiques de l’automobile multiplient les partenariats de ce type.

La sécurité : enjeu principal

mobileye-bmw-intel

De gauche à droite : Brian Krzanich (Intel), Harald Krüger (BMW) et Amnon Shashua (Mobileye).

BMW, Intel et Mobileye ® veulent offrir des véhicules totalement autonomes. Pour se faire ils vont créer des normes technologiques communes pour mettre à niveau plus rapidement leurs modèles.
Amnon Shashua, président de Mobileye ® a affirmé que « ces normes devraient faciliter le dialogue avec les autorités pour qu’elles mettent en place un cadre juridique adapté tout en laissant aux constructeurs une liberté suffisante pour qu’ils puissent développer des modèles originaux ».

Au-delà de la technologie, le cadre juridique sera la clé de ce nouveau marché, comme on a pu le constater jeudi avec l’accident dont a été victime le conducteur d’une voiture électrique Tesla qui avait activé le mode « pilotage automatique ».
« Cet accident est très triste », a dit Harald Krüger, interrogé sur le sujet. « Nous pensons qu’aujourd’hui, les technologies ne sont pas prêtes pour une production en série. »

Mobileye ®, leader mondial de la vision artificielles appliquée à automobile, a précisé qu’il apporterait à l’alliance sa technologie REM (Road Experience Management) et qu’il ferait en sorte que son processeur EyeQ5 puisse être déployé sur les plates-formes informatiques Intel.

Les trois sociétés ajoutent qu’elles feront la démonstration de leurs technologies sur un prototype prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.