L’hiver est la saison des risques routiers

Comment prévenir les risques routiers?

Les jours raccourcissent, le froid s’installe, pas de doute l’hiver arrive à grands pas et les risques routiers avec. En effet, les conditions météorologiques ne sont pas toujours clémentes avec une conduite sécuritaire. La luminosité est plus faible en hiver, le risque d’accident et de collisions est donc plus important. La sécurité routière partage avec les différents usagers de la route, des conseils pour une conduite plus sûre et une réduction des risques routiers. Nous en avons reprit 5 pour vous aider sur la route :

risques routiers

#1 : Consulter les conditions météorologiques

En hiver, nous adaptons tous notre conduite à la météo, il est donc nécessaire de se renseigner sur le temps avant de prendre la route. Voici un petit rappel sur les conditions de circulation :

Conditions de conduite délicates : du verglas localisé ou de la neige en faible épaisseur rendent les routes particulièrement dangereuses. Il faut être très vigilant.

Conditions de conduite difficiles :du verglas ou de la neige généralisée risquent de bloquer le trafic. Il convient de différer son déplacement.

Conditions de conduite impossibles : des conditions météorologiques très dures, voire exceptionnelles, rendent la circulation impossible. Il ne faut pas partir.

#2 : Équiper son véhicule de pneus hiver

En hiver, la neige et le verglas rendent les routes moins praticables et plus dangereuses. Adaptés à toutes les conditions hivernales, les pneus hiver améliorent l’adhérence et le freinage. En Belgique, BMW a mis en place une campagne de sensibilisation sur l’importance des distances de sécurité en hiver. On vous laisse découvrir la vidéo :

#3 : Bien voir et être vu

Cette règle est valable pour tous les usagers de la route en hiver, la luminosité est plus faible et donc le risque d’accidents plus élevé. Il faut donc être attentif aux usagers vulnérables tels que les piétons, cyclistes et motards. Allumer ses phares dès que la luminosité n’est pas suffisante est indispensable, adapter sa vitesse à l’environnement est également recommandé.

#4 : Augmenter les distances de sécurité

risques routiers

En hiver, la neige et le verglas altèrent la conduite et peuvent parfois surprendre. Il est important d’augmenter les distances de sécurité avec le véhicule qui précède afin de limiter les risques de collisions. L’alerte de collision frontale ( ACF ) et l’alerte de distance de sécurité (ADS) du Mobileye 560  sont réglables vous pourrez ainsi paramétrer les alertes à votre conduite hivernale.

#5 : Rouler lentement

En hiver, la plupart des accidents et des dérapages ont lieu lorsque le conducteur roule trop vite. Or, l’état de la chaussée ne permet pas d’anticiper les freinages d’urgences et autres manœuvres dangereuses. Résumons, en hiver il vaut mieux partir en avance et rouler prudemment pour être sûr d’arriver à l’heure et en toute sécurité.

Cette entrée a été publiée dans Blog. Sauvegarder le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.